Déambulation Sacamain 15 Novembre 2014

Le samedi 15 Novembre 2014 de 14h à 16h le collectif Sacamain a organisé une déambulation dans la ville de Saint Denis, rue Gabriel Péri.
Une petite dizaine de personnes sont au rendez vous, deux hommes avec nous…. Nous sommes ravies de cette présence masculine car notre initiative, féminine, souhaite inclure les hommes : ils se joignent à nous !

IMG_1014

Nous sommes équipés de notre pancarte fétiche « Très drôle », et de plusieurs exemplaires de l’affiche que nous souhaitons proposer aux commerçants volontaires pour la coller dans leur vitrine, de notre pétition ainsi que de la carte de visite de notre collectif. Nous avons également fabriqué des étendards qui représentent des photographies de sacs à mains. Nous les portons en drapeaux. Notre objectif, créer l’évènement, être visibles !!!

2014-11-15 16.21.41IMG_1016

 

Sous un joli ciel entre nuages et soleil c’est parti ! Les étendards flottent au vent, interrogent, intriguent, nous ne passons pas inaperçus…La marche est lente et les échanges avec les passants très nombreux. Nous exposons notre combat aux personnes que nous croisons et qui nous interrogent : « Nous luttons contre les agressions de femmes dans l’espace public« . Nul besoin d’argumenter pour convaincre : chacun et chacune comprend très vite, manifeste son accord, souhaite signer notre pétition, accepte notre carte de visite…et salue notre initiative : « c’est courageux !« . Beaucoup relatent s’être fait agressés plus d’une fois, des femmes, des hommes. Nous recueillions leurs témoignages. Des femmes ne parlant pas français comprennent notre propos en voyant notre affiche. Petit signe amical d’encouragement.

2014-11-15 16.21.26
Nous poursuivons notre déambulation et entrons chez des commerçants croisés lors de l’action concertée avec l’association ACD du 20 septembre 2014 « Le trottoir aux piétons ! ». L’accueil est de la même teneur que la fois précédente : Excellent !!! Coller notre affiche sur leur vitrine ne leur pose aucun problème…Ils sont contents de faire passer le message ! « C’est grave ce qu’il se passe ici !  »
Au croisement de la rue de la république, un échange avec deux hommes qui saluent notre action. L’un deux exprime avoir repéré les actions de vols de sac à main dans le tramway : « je les connais par coeur leurs trucs et parfois j’arrive à les empêcher« 

Sur notre chemin, un jeune couple. L’homme porte le sac à main de sa compagne. Nous l’interrogeons sur les raisons : « Oui c’est pour éviter qu’elle se le fasse arracher ! » Nous poursuivons nos questions : « Vous vous êtes déjà fait agressés ?« ….La réponse : « Oui, elle s’est fait agressée….! » Souriants, ils signent notre pétition.
On partage : « Il faut être sourd et aveugle pour ne pas voir ce qu’il se passe içi ».

Au final, qui est sourd ?
Sûrement pas le collectif Sacamain !
Sûrement pas la population !

Et combien de temps encore allons-nous endurer à Saint Denis, un espace public qui est la zone du droit de plus fort, un espace public où les femmes ne peuvent circuler librement ?
Agressées, tabassées les femmes seraient elles cet « avenir de l’homme » en voie de disparition ?

Lettre ouverte à

CONFEDERATION NATIONALE DES LOCATAIRES
Section de SAINT DENIS
Maison de la vie Associative
19 rue de la Boulangerie
93200 Saint Denis

LETTRE OUVERTE
A MONSIEUR LE COMMISSAIRE DE POLICE DE SAINT DENIS

Monsieur le Commissaire,

Nous attirons une nouvelle fois votre attention sur l’insécurité grandissante qui règne sur notre ville :

– Comment faire pour entrer dans son hall d’immeuble en toute tranquillité ?

– Comment retrouver des nuits calmes ?

– Que répondre aux familles qui demandent de l’aide pour leurs jeunes enfants afin qu’ils ne tombent pas à leur tour dans la délinquance ?

– Comment pouvons-nous retrouver la sérénité alors même qu’il n’ y a jamais eu autant d’actes graves commis envers les personnes âgées et les femmes en particulier ?

– Les dealers se déploient dans la ville, essaient de faire régner la peur, l’intervention des citoyens que nous sommes devient un danger.

Les habitants, les locataires des Cités souffrent en silence, depuis des années, de ne pas voir de présence policière et exigent des effectifs en nombre suffisant (policiers de terrain, inspecteurs, etc) et aussi des moyens en matériel.

Les amicales de locataires CNL de St Denis demandent une date de rendez-vous au plus tôt afin que l’on vous expose le vécu des Dionysiens et que vous nous fassiez part des solutions que vous envisagez pour répondre aux inquiétudes des habitants.
Nous informerons les locataires de la réponse que vous nous apporterez, réponse que nous souhaitons aller dans le sens de l’esprit républicain, celui de notre République doit aux femmes et aux hommes devant la tranquillité et la sécurité.

Croyez Monsieur le Commissaire, à l’assurance de nos salutations militantes.

Confédération Nationale du Logement
15 octobre 2014

Les trottoirs aux piétons ! Sacamain participe à une action citoyenne le samedi 20 Septembre 2014

le trottoir aux piétons

Le samedi 20 Septembre 2014 de 9h00 à 18h00 le collectif Sacamain a participé à une action concertée avec l’association Action Citoyenne Dyonisienne (ACD) et le bonheur brut collectif (lebonheurbrutcollectif.wordpress.com): nous avons occupé les trottoirs d’une partie de la rue Gabriel Péri à Saint Denis 93200.

Dès 9h00, sous le soleil exactement, des pots de fleurs ont été disposés sur les abords des trottoirs afin de bloquer les voitures et rendre cet espace à sa vocation première :l’accès aux piétons, voire à la déambulation….
Un ensemble de stands et d’installations sont venus compléter notre action citoyenne, notre stand Sacamain installé entre un restaurateur et un magasin d’encens et d’habits religieux.

L’accueil étonné dans un premier temps est devenu vite très accueillant : «Le trottoir est beau aujourd’hui » déclarent les commerçants autour de nous, pour qui il est temps de régler définitivement le problème. Le restaurateur a proximité nous a proposé des tables et des chaises, puis une carafe d’eau et des verres.
140820_013_CVL

IMG_9669-1

Ambiance cordiale, parasols, gazon, passage des journalistes, échanges au soleil sur une grande terrasse, à l’ombre des arbres, tranquilles.
Performance de la compagnie l’essoreuse qui crée une confrontation silencieuse entre les voitures et des femmes immobiles sur la chaussée.

Une journée superbe comme chaque fois qu’on va dans la rue, au contact de la population pour écouter ce qui se vit içi.
On y découvre que l’usage de l’espace public est un problème pour tous : les habitants et les habitantes, mais aussi les commerçants, les passants sont harassés par le désordre permanent où chacun fait ce qu’il veut, sans aucun respect des règles de vie collective.

Suite au prochain épisode
Une déambulation Sacamain prévue le 15 Novembre 2014 vers 14h durant 1h30.
Notre objectif : être 20 femmes à circuler dans la ville !

3 Juillet 2014 : une initiative proche des préoccupations de Sacamain

IMG_7369IMG_7371

IMG_7370

Vu récemment dans la ville de Saint Denis des affiches qui témoignent d’une initiative très proche des préoccupations du collectif Sacamain provenant de la coordination des groupes anarchistes (www.c-g-a.org). Nous saluons cette action qui suit un chemin proche du nôtre en dénonçant la violence faite aux femmes….Bonne nouvelle!!!

Soyons nombreuses et nombreux, mobilisé(e)s pour qu’on puisse enfin parler de la violence sans se faire traiter d’idéologue de droite voire d’extrême droite ou encore de BOurgeoise-BOhème, et agir pour en finir avec le déni et l’impunité !

La violence faite aux femmes n’ a effectivement pas de ville ni de nation, elle est inacceptable partout et toujours. Femmes habitantes de Saint Denis c’est dans notre ville que nous luttons, nos actions inscrites dans la singularité de nos lieux de vie croiseront, nous l’espérons, d’autres initiatives pour qu’enfin les agressions et les violences contre les femmes et les hommes cessent à Saint Denis.

 

 

 

Qui sommes nous ?

Collectif Sacamain

Le fond, la forme, le projet

affiche Quarez

Sur le fond, le collectif Sacamain porte un combat contre la violence faite aux personnes dans l’espace public. Les femmes, premières touchées, se sont constituées collectivement pour endiguer ce flot continu de violence dont elles sont victimes, de l’arrachage de sacs, de bijoux ou de téléphones, jusqu’au tabassage. Elles ne sont pas les seules et, pour féminine qu’elle soit, cette initiative inclut aussi des hommes, agressés ou non.

Sur la forme, notre parti pris est double. Tout d’abord nous voulons faire circuler la parole des habitants et des habitantes sur ces agressions pour que cesse le déni actif de cette réalité : aujourd’hui un tabou pèse lourdement sur la question des vols et des violences, il est urgent de libérer la parole de ceux et celles qui les vivent ou qui les voient. Nous souhaitons également sensibiliser les pouvoirs publics aux conséquences de ces violences faites aux femmes : disparition des femmes de l’espace public passé 20h ; en journée, tenues vestimentaires strictement adaptées au risque de vol et d’agression : absence de sac à main, absence de bijoux et de tout signe de féminité. Progressivement c’est l’absence de mixité qui prévaut dans l’espace public.

Nous  aimons Saint Denis, nous voulons y rester, et nous sommes convaincues 1/ que les actes violents qui sont menés existent parce que les personnes se sentent autorisées à les faire, 2/que le silence ne fait que les entériner. Pire, il les valide.
Le vol de sacs à main est emblématique d’un problème plus profond qu’est l’égalité entre les hommes et les femmes. S’atteler à ce problème suppose de mener une réflexion articulée sur plusieurs niveaux : au niveau politique des élus, qui doivent être porteurs d’une « volonté en actes » de tranquillité publique ; au niveau des pouvoirs régaliens qui doivent être capables de prévenir et de sanctionner les délits.

Notre projet et la démarche associée vise la prise de conscience collective de la réalité, la construction de liens avec la population, l’engagement d’actions ciblées auprès d’interlocuteurs institutionnels identifiés afin d’obtenir des résultats tangibles sur les dispositifs prévus pour lutter contre la violence, la prévenir, et prendre en charge les personnes qui en sont victimes.

 

19 Novembre 2014 – PCH manifeste contre les agressions

 Journal de Saint Denis  19 Novembre 2014 « PCH manifeste contre les agressions »

Un article intéressant paru dans le JSD  relate la mobilisation des gardiens d’immeuble de Plaine Commune Habitat contre les agressions dont ils sont victimes le jeudi 13 Novembre 2014 devant la sous préfecture.

2014-11-23 12.33.56

Des chiffres : 18 agents agressés depuis le début de l’année dont un avec une extrême violence, frappé à coup de tessons de bouteille à la Courneuve, il est en arrêt de travail depuis 3 semaines.

Des coups : blessures physiques et traumatisme psychologique, ce serait le lot commun des personnes, hommes et femmes qui sont agressés et tabassés à Saint Denis.

Une délégation composée de locataires (CNL et AFOC), de syndicats de salariés (CGT et UNSA) et la hiérarchie de PCH a  été reçue par la sous préfète N. Isnard qui a assuré « qu’elle transmettrait dès le 17 novembre ces doléances  au préfet et à la procureure de la république« .

Un bilan : cette violence faite aux personnes  frappe chacun et chacune dans les activités qu’il mène dans l’espace public, qu’il s’agisse de travailler ou de circuler, d’aller au cinéma, dans les médiathèques ou tous simplement de rentrer chez soi. 

Parce que cette violence est impossible et invivable, elle doit cesser ! 

A quand la construction d’une action concertée contre cette violence ?

En tant que collectif, Sacamain l’appelle de tous ses voeux !

20 Septembre 2014 – Action concertée de l’association citoyenne dyonisienne, du collectif Sacamain et du Bonheur Brut Collectif

Nous serons présentes  le samedi 20 Septembre 2014 dès le matin dans la rue Gabriel Peri et participerons à une action concertée qui réunit deux autres associations, l’association citoyenne dyonisienne et le bonheur brut  collectif [http://www.lebonheurbrutcollectif.org/]

Notre but : nous réapproprier les trottoirs de la ville envahis de voitures qui rendent la circulation des piétons impossible.

En tant que collectif Sacamain, nous aurons un espace pour 1/ un atelier photographique car « votre sac à main est photogénique » et c’est le moment de le photographier, 2/ une installation de sacs à main qui va retracer leurs vies et leurs oeuvres, 3/un atelier de recueil de témoignages sur papier et en audio. Chacun, chacune pourra exprimer dans le micro son vécu de la ville, les usages qu’il/elle en fait ou n’en fait plus, ses cauchemars et aussi ses rêves!

Rejoignez nous !

 

 

invitation SACAMAIN 20 SEP 14

Apero Sacamain 30 Juin 2014

IMG_7327IMG_7323

Nous étions 15 personnes dont 3 hommes pour le dernier apéro Sacamain avant les vacances le 30 juin au Bistrot « Le Pavillon » 54 rue G. Péri à St Denis.
Un très bel accueil des patrons nous a été réservé et on les remercie. Ils approuvent notre démarche et cela nous fait très plaisir.
Plusieurs autres personnes prévues sont restés bloquées devant le match France-Nigeria, toute date à ses défauts!
Il y avait parmi nous, l’association les « vélos de st denis » et l’association « ACD », Association Citoyenne Dyonisienne , avec qui nous envisageons des actions communes dans la ville, la prochaine date sera le 20 septembre lors des journées du Patrimoine.
Une journaliste du journal  » Le monde » est venue rapidement pour une prise de contact.
Les questions sont variées mais tout le monde est très concerné par le « vivre ensemble », pour nous c’est partager outre des problèmes, la joie, la bonne humeur, se sentir en sécurité dans les rues à toute heure, pouvoir s’habiller en femme sans heurter les intégristes de tous bords.

Porter un sac à main sans se le faire arracher là où nous vivons… c’est quand même le B A BA de la liberté.
Nous sommes attachées à notre ville et peu de choses manquent pour que ce soit vraiment bien, nous disent certains. La circulation dans l’espace public est un réel problème, voire la propreté aussi nous disent d’autres.
De plus en plus de gens se rallient et se sentent concernés et nous avons pu rassurer ceux qui pensaient que nous étions connotés extrême droite.
Loin de tout parti politique nous sommes d’abord des citoyennes et des citoyens et voulons le bien être pour tous.
On est obligé(e)s de vivre avec …avec quoi » ben la violence !  » de là nous menons notre combat.

Occupons l’espace public ! Apéro Sacamain lundi prochain

Nouvel apéro Sacamain lundi prochain !
Vous souhaitez nous rencontrer, échanger, simplement prendre un verre dans un bar sans y être la seule fille ?
On vous attend nombreux et nombreuses ce lundi  à 18 heures 30.
Au bar Le Pavillon, situé au 54 rue Gabriel Perri à Saint Denis.
Venez nombreux, on y sera :)
A lundi!

 

Apero Sacamain 21 JUIN 2014

IMG_6953 IMG_6970 IMG_6987 IMG_7001 IMG_7006

Le collectif Sacamain a organisé un second « Apéro  » dans la ville de Saint Denis le samedi 21 Juin 2014 à 16 heures, au Café de la Mairie place de l’hôtel de ville.
Sous un soleil radieux, vêtues de tenues que nous ne portons que rarement dans votre ville – robes, chapeaux, bijoux et autres éventails – nous sommes allées à la rencontre des habitantes et des habitants, des hommes et des femmes.

Bel accueil dans le café, plusieurs hommes sont venus spontanément soutenir notre démarche….Les échanges cordiaux qui ont ponctué cet après midi nous ont conforté dans la nécessité de ces rencontres conviviales, hautes en couleurs et porteuses de revendications : « Très drôle d’être tabassée dans la rue pour un portable ou un bijou! »…. l’affiche de Michel Quarez posée au sol et sur les chaises nous accompagnait.

Nous étions une vingtaine, certain(e)s sont restés durant toute la durée de l’apéro, de 16h à 19h, d’autres sont passé(e)s nous adressant un signe de solidarité, le temps d’un échange amical.
Cet Apéro a été l’occasion de présenter la genèse du collectif. Crée en Décembre 2013 à l’initiative de huit personnes habitant la ville de longue date, nous avons constitué une page sur Facebook ainsi qu’un blog. Une lettre ouverte à été envoyée au Journal de Saint Denis qui nous a consacré un article.
Les objectifs portés par le collectif ont été explicités. Permettre une expression libre par les habitant(e)s sur les violences et les agressions vécues pour une prise de conscience partagée est un des premiers objectif du collectif. Engager des actions ciblées auprès d’interlocuteurs identifiés pour connaître les mesures prises pour lutter contre la violence, la prévenir et prendre en charge les personnes qui en sont victimes est le second objectif. Nous avons fait état de nos demandes de rendez vous auprès d’élu en mairie et auprès du commissariat de Saint Denis, encore sans réponse. La réappropriation de l’espace public par les femmes et les hommes en accord avec cette démarche a été à nouveau affirmée comme une des priorité du collectif Sacamain.

Cet Apéro à été aussi l’occasion d’évoquer les pistes d’actions futures. Tout d’abord, il s’agit de maintenir nos demandes de rendez vous, créer des liens avec d’autres collectifs et associations. Nous avons pris contact avec le collectif « Place aux femmes » à Aubervilliers à l’occasion d’une performance qu’elles organisaient (7 Juin 2013). Nous établissons des liens avec la toute nouvelle association Action Citoyenne Dionysienne (ADC) qui engage dans une réflexion et une action sur les questions de citoyenneté et d’usage de l’espace public.

Ce second Apéro nous encourage dans la voie que nous avons choisie, celle d’une parole libre qui circule dans la ville pour rencontrer la population à l’occasion de moments conviviaux et festifs. Poursuivant dans ce sens, d’autres évènements dans la ville sont en préparation : un troisième Apéro Sacamain, un bal Sacamain, une déambulation – pétition dans la ville, une brocante Sacamain…..